La posture du superviseur

  "La posture du superviseur" a été ajouté au panier !

Voir mon panier

Les équipes des établissements sociaux, médico-sociaux, sanitaires, scolaires… attendent du superviseur des réponses aux questions qu’elles se posent dans la pratique quotidienne. Comment le superviseur travaille-t-il la demande qui lui est ainsi faite ? Evidemment le superviseur ne peut pas tout. Dans sa position d’extériorité, il met le feu aux poudres, dépoussière l’accumulation des savoirs et des savoir-faire, des préjugés, des yaka, des faukon, éveille chez chacun le désir de savoir, de comprendre, d’agir, de se risquer.

La posture du superviseur est déterminante. Il est un « tire-bouchon ». Sans cesse il réouvre ce que la pente institutionnelle tend à clore : le questionnement, les énigmes de la clinique, les embrouilles du vivre et travailler ensemble, l’inquiétante étrangeté, l’intranquillité du transfert…

Les auteurs témoignent d’une pensée vivante, en cours d’élaboration, sur cette pratique singulière de la supervision d’équipes. Ils font part de leurs doutes et de leurs tâtonnements en essayant de mettre en tension leur conception de la posture qui, loin d’être figée, se soutient avant tout d’une pratique clinique.


A propos de l'auteur

Après avoir exercé de nombreuses années comme éducateur spécialisé auprès de divers publics (psychotiques, toxicomanes, cas sociaux…) et formateur de travailleurs sociaux (Toulouse, Montpellier), Joseph Rouzel est aujourd'hui psychanalyste en cabinet, formateur en libéral et cofondateur de l’association l’@psychanalyse.

Il a également fondé la collection L'éducation spécialisée au quotidien, dirigée par Daniel Terral et Philippe Gaberan, et est directeur de la collection érès poche - travail social & handicap - psychanalyse et travail social

Détails
Parution : 27 avril 2017
EAN : 9782749254838
11x18, 192 pages
érès poche - travail social & handicap - psychanalyse et travail social
Thème : Travail social & Handicap

Imprimer cette page
Résumé

Des superviseurs intervenant dans les équipes des institutions sociales, médico-sociales, hospitalières, scolaires témoignent de leur pratique… 

Les équipes des établissements sociaux, médico-sociaux, sanitaires, scolaires… attendent du superviseur des réponses aux questions qu’elles se posent dans la pratique quotidienne. Comment le superviseur travaille-t-il la demande ? Comment construit-il le cadre ? Que vit un superviseur en séance ? Comment fait-il avec les transferts multiples et les projections dont il est l’objet ? Comment écoute-t-il ?  À quoi rêve-t-il ? La posture du superviseur est déterminante. Il est un « tire-bouchon ». Sans cesse il réouvre ce que la pente institutionnelle tend à clore : le questionnement, les énigmes de la clinique, les embrouilles du vivre et travailler ensemble, l’inquiétante étrangeté, l’intranquillité du transfert…

Revue de presse

2017, EPE, Véronique Acar-Egnell


2017, RPPG, 69, Alain Dubois


  Du même auteur

érès poche - travail social & handicap
© 2018
11x18 200 p. 14 €
érès poche - travail social & handicap - psychanalyse et travail social
© 2018
11x18 160 p. 12 €
érès poche - travail social & handicap - psychanalyse et travail social
© 2016
11x18 152 p. 12 €
L'éducation spécialisée au quotidien
© 2014 (1ère édition 1995)
11x18 256 p. 12.50 €

Nouvelle édition
© Éditions érès 2018 - Mentions légales

Réalisé par Glukose